Le Storytelling

L’art du Storytelling pour engager sa communauté

Le storytelling : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une méthode de communication qui consiste à raconter des histoires dans le but de vendre un produit et/ou une image de marque.

Le récit choisi en storytelling va permettre de remplacer les arguments commerciaux de ta marque pour la vente de votre service et/ou de ton produit.

 

Les deux principales caractéristiques du storytelling

Capter l’intention de tes interlocuteur à travers une bonne histoire

Qu’il soit tiré d’une histoire vraie, d’une légende ancienne, ou créé de toute pièce, un récit te permet d’amener ton image de marque vers plus de proximité avec ta cible et de lui offrir de la valeur ajoutée.

Attention, il faut que tu évites de créer un récit mensonger afin de ne pas perdre la confiance de tes lecteurs qui seront plus touchés par des histoires vraies, humaines et de proximité.

Pour que la magie du storytelling opère, il te faut en premier lieu connaître ta cible sur le bout des doigts. Pour cela nous te conseillons de lire notre article : l’importance de définir ton persona. Lorsque tu as correctement définit ta cible, tu sais à type d’histoire elle sera sensible. Cette histoire devra également être en accord avec ta propre identité.

Réussir à faire passer un message tout en suscitant des émotions

Lorsque ton histoire est identifiée, il faut ensuite travailler sa mise en scène en étant créatif. Par la suite nous te présenterons les différentes étapes à suivre pour que ton histoire respecte les codes du storytelling.

La principale idée à retenir est que ton histoire doit susciter des émotions ! Un storytelling bien rédigé doit en effet facilement créer des images dans l’esprit de ses lecteurs.

Tu dois absolument transmettre des émotions. Pour cela, il faut penser à employer des mots forts, qui font appel aux sens de tes lecteurs. Des verbes comme sentir, toucher, voir, entendre.

Quand et pourquoi utiliser le stoytelling dans mes communications ?

Le storytelling est une technique de communication narrative qui peut être utilisée de manière constante pour l’image de ta marque, mais aussi ponctuellement pour appuyer une campagne particulière. Cet outil va t’aider au positionnement et à l’image de ta marque ou le lancement d’un nouveau produit/service.

Le storytelling peut-être aussi une très bonne technique de copywriting, qui sert pour l’écriture d’articles de ton blog, de tes newsletters… En bref, pour toute rédaction de contenu web.

 

Les 4 points pour créer un bon storytelling :

Le héros : au centre de tout bon storytelling

Toute bonne histoire commence avec un héros.

Dans ton storytelling, ta situation de départ doit poser le contexte. Toi ou ton entreprise part du point A, pour progressivement arriver au point B. Le point A représente la situation initiale, avant de “rencontrer” le principal problème.

Pour bien débuter ton histoire, tu peux te poser les questions suivantes :

Qui est ton héros ?
Quelle est sa situation de départ (une situation peu satisfaisante) ?
Quelles sont ses forces et ses faiblesses ?
Quel est son problème (dont il n’a pas vraiment conscience) ?
Quel va être l’élément déclencheur de sa prise de conscience ?

Le but de ton héros​

Tout bon storytelling doit avoir un objectif/but précis.
Au départ, ton héros comprend qu’il y a un problème. Il n’est pas heureux et il cherche des solutions pour s’en sortir.

Pour que tes prospects s’identifient à ton histoire, il est important de suivre une structure bien huilée. Le storytelling doit captiver tes lecteurs à l’aide de rebondissements.

Le départ se fait dans la douleur et progressivement, le héros commence à voir le bout du tunnel. Mais un élément perturbateur doit venir contrecarrer ses plans, sinon l’histoire que tu vas raconter sera plate, sans émotions.

Des obstacles : un héros et un ennemi

Le héros se retrouve dans des montagnes russes. Grâce à ses forces et ses faiblesses, il franchit les obstacles avec difficulté, pour finalement en sortir grandi. Et pour y arriver, il doit avoir un but précis à atteindre.

Attention, l’ennemi de ton histoire ne doit pas être forcément être représentée par une personne. Cela peut être un concept, une force invisible, des obstacles qui viennent perturber l’histoire de votre héros.

Au coeur de l’action : les quêtes et péripéties

As-tu réussi à marcher du premier coup sans tomber ? À lire pour la première fois sans avoir appris l’alphabet ?

Pour votre storytelling, c’est la même chose. Il faut passer en revue les obstacles qui peuvent se dresser devant ton héros. Comment va t-il réagir ?

Si ton héros est humain, il est imparfait. C’est tout ce qui fait son charme. Il doit montrer ses émotions, sinon, il ne sera pas crédible et tes prospects ne se laisseront pas tenter.

Pour réussir tous ces obstacles, ton héros devra trouver un guide, un mentor, qui va l’aider dans ses problèmes. C’est en quelque sorte la solution qui va l’aider à atteindre son objectif.

Conclusion d’un bon storytelling

Le storytelling ne s’improvise pas. Il doit suivre une structure précise pour qu’il soit percutant.
Sans oublier la morale de l’histoire. Parce que si le loup du petit Chaperon Rouge avait dû manger la grand-mère sans raison, avoue quand même que ce serait frustrant !

Une morale n’a pas besoin de révolutionner le monde. Elle a juste besoin de faire sens pour le héros. N’oublie pas le but de ton storytelling : raconter le pourquoi, ce qui te motive et t’anime.

Autre point important : Les histoires “simples” (et vraies) sont les plus fortes.

 

 

En application sur les réseaux sociaux ça donne quoi ?

Les réseaux sociaux, grâce à leur aspect viral, offrent la possibilité de diffuser rapidement vos histoires et de gagner en attractivité. De plus, utiliser le storytelling sur les réseaux sociaux permettra de parler directement avec tes clients avec une manière qui ne concerne pas le produit lui-même, mais plutôt les émotions et les sentiments qui l’entourent.

N’oublie pas pour réaliser un bon storytelling, tu dois connaitre ton persona et le prévoir autour d’un bon calendrier éditorial. Enfin, il faut choisir le ou les réseaux adaptés à ta cible. 

Ainsi, pour un storytelling plus axé sur l’émotion, on privilégiera peut-être Instagram, qui permet par la photo de mettre en avant l’humain et le ressenti.

Pour créer quelque chose autour de l’humour, pourquoi ne pas penser à Twitter, Snapchat ou Facebook ?

Pour t’aider et que tu comprennes en action ce que cela donne, voici quelques exemples de storytelling de marque : Les 5 meilleurs storytelling de marque

Nous sommes là pour toi

La Plume d’Ôr est là pour t’accompagner. Grâce à notre équipe de choc, tu vas pouvoir bénéficier d’un service de qualité et sur-mesure

Notre objectif ? T’aider à développer ton expertise afin que tu partes à la conquête de nouveaux clients.

Ensemble, nous pourrons définir une stratégie en fonction de tes valeurs et tes attentes. Dans une ambiance bienveillante, nous nous mettons à ton écoute dans le but de t’apporter un service adapté et créatif. Alors fais nous confiance, nous ferons de ton projet notre priorité ! 

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.